Etablissement Public Territorial de bassin Orb et Libron

prenons soin de notre territoire

enjeux et objectifs
écologie des milieux : la zone humide les Orpellières

CONTEXTE ET HISTORIQUE

La zone humide des Orpellières est située à l’embouchure de l’Orb, sur les communes de Valras et de Sérignan. Elle s’étend sur plus de 151 hectares, maillée par un réseau hydraulique d’environ 6 km qui servait à l’irrigation des terres agricoles (céréales, vignes), aujourd’hui à l’abandon. Cet espace, acquis par le Conservatoire du Littoral de 1980 à 2010, est composé de quatre grands ensembles de milieux naturels : les systèmes dunaires, les sansouïres et prés salés, les lagunes et autres zones humides, les berges de l’Orb. Le site est constitué d’un cordon dunaire de 2,5 km qui comprend deux graus, par lesquels des intrusions d’eaux marines ont lieu. Ils servent également d’exutoires pour les crues de l’Orb. Les prés salés constituent une zone réceptrice des eaux de crue et des eaux marines, jouant un rôle important dans la régulation des flux d’eau en atténuant le nombre et l’intensité des événements extrêmes. Ils forment, pour les activités économiques du delta de l’Orb, une ceinture de protection vis-à-vis de la mer. Le site est classé zone Natura 2000. Le document d’objectif a été approuvé en 2014 et est animé par la CABM. La plaine des Orpellières a été identifiée dans l’inventaire de l’EPTB Orb-Libron comme partie intégrante de la zone humide. Cet inventaire, inscrit au SAGE Orb-Libron, est accompagné d’une priorisation d’actions établie au regard des fonctions et services rendus, des pressions subies et du niveau de protection existant, tous deux validés en 2013.

PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX

Le fonctionnement hydraulique du site des Orpellières a été profondément modifié par la mise en place d’aménagements (canaux et martelières) permettant la gestion des eaux douces et marines pour les pratiques agricoles. Le vieillissement des canaux, suite à l’abandon progressif de ces pratiques, et la construction de la route des Orpellières ont ainsi freiné l’évacuation des eaux marines lors des débordements naturels. Ce phénomène a renforcé la salinisation des terres agricoles du delta de l’Orb comme en témoigne la colonisation par la salicorne. Lors des submersions marines, les eaux arrivent massivement par les deux graus. Le diagnostic réalisé dans le cadre du plan de gestion hydraulique a mis en évidence quatre enjeux principaux : hydrologique (écoulement des flux d’eau), biologique (réservoir de biodiversité), socio-économique (agriculture et tourisme) et patrimonial (habitats et espèces caractéristiques). Les menaces qui s’exercent sont liées à la rupture des continuités hydrauliques, du fait des aménagements (digues, talus, routes, chemins…) qui constituent des obstacles à la libre circulation des eaux entre l’Orb et le littoral, de la dégradation des écoulements (fossés comblés ou dégradés par le pâturage équin) et de l’absence de gestion hydraulique.

OBJECTIFS

  • Rétablir et pérenniser le fonctionnement hydraulique naturel de la zone humide des Orpellières.
  • Améliorer le reussuyage des eaux marines en rétablissant les continuités hydrauliques entre la mer et l’Orb par la mise en transparence des aménagements et ouvrages, en vue d’un meilleur équilibre entre eau douce et eau salée.
  • Améliorer la gestion et la qualité de l’eau à travers les zones humides.

L’EPTB Orb et Libron  accompagne le maitre d’ouvrage dans la mise en œuvre de ces objectifs.

Études, programmes d’actions et décisions

Comités de gestion hydraulique les Orpellières

Travaux de restauration hydraulique 2017 – Maitrise d’œuvre Eptb Orb et Libron