Syndicat Mixte des Vallées de l'Orb et du Libron

prenons soin de notre territoire

vallées Orb et Libron
un milieu humain : Activités

Quatre grands secteurs d’activités

La viticulture re-dynamisée par la production de vins de qualité (Faugères, Saint-Chinian, Minervois) occupe une place prépondérante dans l’économie du territoire, même si l’activité minière a profondément marqué l’histoire de la région. Pourtant ces dernières années, le tourisme et le thermalisme se sont largement développés sur la côte autour de la station de Valras-Plage.

L’agriculture est fondamentale dans le bassin versant de l’Orb et du Libron tant par la proportion des actifs occupés que par la diversité des productions. Parmi les principales activités agricoles du bassin, on distingue :
– Une zone d’élevage sur la frange Nord (Escandorgue, Somail) restant relativement dynamique en dépit du petit nombre d’exploitations et d’actifs
– Un secteur (Sillon Orb-Jaur et littoral) caractérisé par une déprise agricole touchant à la fois la surface agricole utilisée et la population familiale agricole. Pour certaines communes, cette déprise coïncide avec une croissance urbaine ou touristique. – un secteur viticole de coteaux basé sur la production de vins A.O.C et dont le dynamisme apparaît à travers un bilan arrachage-plantation et des caractéristiques sociales des agriculteurs plutôt favorables.
– Un secteur de plaine et de collines proches de Béziers marqué par la viticulture de masse où la population agricole occupe une place primordiale.

cours d'eauL’activité industrielle

Globalement assez faible, elle est liée à l’exploitation des ressources naturelles. L’extraction minière témoigne de la diversité des gisements : charbon, carrières de marbre dans la montagne Noire, bauxite à Bédarieux, sablières et gravières dans la vallée de l’Orb. Le secteur industriel agricole est représenté quant à lui par les caves coopératives et distilleries. La relance des activités à partir des ressources naturelles est également à la base du développement à Avène.

Le tourisme

Les activités touristiques ont connu récemment un essor important; elles intéressent les hauts cantons (où la population saisonnière s’élève à 50% de la population permanente) et surtout la frange littorale et sont essentiellement tournées vers les loisirs liés à l’eau. Le tourisme balnéaire s’est largement développé sur la côte autour des stations de Valras-Plage, Serignan, Portiragnes et Vias, dont les populations estivales sont multipliées par des facteurs pouvant atteindre 10.

Le thermalisme

Le développement du secteur de la santé à Lamalou-les-Bains est historiquement lié au thermalisme et a permis l’ouverture de nombreux centres de rééducation fonctionnelle, mais aussi de structures d’hébergement, de restauration et divers commerces destinés aux curistes et accompagnateurs. Actuellement, on peut estimer que la moitié de la population active de cette commune est occupée dans le secteur médical. Le site de AVENE offre également une offre importante en matière de thermalisme puisue chaque année, la station d’AVENE accueille 2 500 curistes.